Accueil Actualité Écriture Art Généalogie Cuisine Souvenirs Contact
1525 - La tourmente

Le livre

Le livre « La Tourmente 1525»  s’articule principalement autour de la révolte des paysans et de la contestation religieuse, fortement imbriquées  en Alsace au 16e siècle.

Dans une première partie, il fait l’historique des premières révoltes du « Bundschuh »  pour aboutir à la «GUERRE DES PAYSANS» en Alsace en 1525. Celle-ci constitue une part majeure de la révolte qui s’étend à tout l’espace linguistique germanophone de l’époque. Il présente les principaux chefs, leurs actions et leur destin tragique : Jost Fritz, Gerber de Molsheim. Les lieux de leurs actions  en Alsace se situent à Sélestat, Dorlisheim, Altdorf, Molsheim, Barr et à Frankenhausen en Thuringe pour Thomas Münzer. Les principaux lieux d’affrontements armés contre le duc Antoine de Lorraine sont évoqués avec détails : Herbitzheim, Lupstein, Saverne et Scherwiller, pour finir avec les lieux de mémoire rappelant ces événements de nos jours encore :  Epfig, Dambach, Lupstein …

La deuxième partie relate l’implantation de la REFORME en Alsace-Moselle et   principalement en ALSACE BOSSUE. Elle restitue les réactions des principaux réformateurs aux événements de l’époque : Martin Luther, Melanchthon, Calvin, Erasme, Farel, Zwingli, Bucer. Les anabaptistes issus de la Réforme, leur influence en Alsace, leur défaite à Münster en Allemagne, conduits par Leiden et Mathys, font l’objet d’une étude détaillée. Leur destin en Alsace est caractérisé par leur bannissement en 1712 des territoires sous contrôle de Louis XIV, particulièrement à Sainte Marie aux Mines. Une étude fouillée est consacrée à l’adoption de la Réforme dans les anciens comtés de Sarrewerden avec l’accueil de huguenots francophones. Elle s’étend aux comtés de La Petite Pierre, de Hanau-Lichtenberg, d’Oberbronn, de Bitche et de Lixheim. L’accueil et l’intégration en Alsace après la guerre de Trente Ans, d’un grand nombre de Suisses réformés à côté des luthériens et calvinistes déjà implantés, ont contribué à un mélange de populations qui ont appris à cohabiter, pas toujours sans problèmes. La création et la résorption des églises mixtes (Simultaneum) est un aspect tout particulier de cette cohabitation des différentes religions présentes en Alsace. Les constructions de nouvelles églises sous l’impulsion de Louis XV et du comte de Sarrewerden, réalisées par Frédéric Stengel, ont permis de diminuer les tensions entre catholiques et protestants en redonnant à chaque confession une église bien à elle. La création et la résorption récente des deux écoles confessionnelles en Alsace est une des conséquences également de la Réforme du 16e siècle.

Le livre se termine par une étude de la situation actuelle des religions issues de la Réforme et les nouveaux problèmes créés par la multi-confessionnalité de la société française. Des considérations sur la guerre et la religion en général  sont rassemblées  à la fin du livre.

 

Pour plus d'information veuillez contacter l'auteur ICI 




         La Petite Pierre - L’ancienne Seigneurie
>> 1525 - La tourmente
         Oberbronn - L’ancienne Seigneurie
         Déchirure


Liens - Mentions légales - Creation Web : monwebsurmesure.com - © Charles Serfass - 2011/17